Dimanche 22 octobre 2017 RSS
Logo

Repères revendicatifs de l'UFR FNME CGT

Article publié le 02 septembre 2013

Nos objectifs revendicatifs généraux :

  • La retraite est un droit solidaire. Pour le préserver et l’améliorer, une réforme de son financement est nécessaire
     
  • Garantir une retraite globale d’au moins 75 % pour une carrière complète
     
  • La retraite à taux plein dès 60 ans avec les moyens de vivre dignement
     
  • L’indexation des retraites sur celle des salaires moyens
     
  • Porter la pension de réversion à 75 % de la pension du conjoint décédé, sans condition de ressources et d’âge
     
  • Les loisirs, la vie associative, la culture, les vacances… sont autant de droits qui doivent rester accessibles à tous les retraités
     
  • Rétablir et améliorer la couverture Sécurité Sociale de soins solidaire, de la naissance à la fin de vie ; l’accès aux soins pour tous selon le principe fondateur de la Sécurité Sociale, avec la suppression des franchises médicales, des dépassements d’honoraires et le rétablissement d’une carte sanitaire et médicale assurant l’égalité pour tous
     
  • L’intégration d’un nouveau droit « autonomie » dans la branche maladie de la Sécurité Sociale, financée dans le cadre des propositions de réformes de financement de la Sécurité Sociale défendues par la CGT, et non par la CSG, l’impôt, payé par les seuls retraités !
     
  • Construire un nombre suffisant de places d’accueil en établissements publics de retraite, avec un prix de journée accessible à tous. La mise en place d’un service public de l’aide à l’autonomie des personnes à domicile ou en établissement.

 

Qui se déclinent plus immédiatement et/ou spécifiquement par :

  • Un rattrapage de la perte cumulée du Pouvoir d’Achat par une augmentation mensuelle immédiate de 300 € pour tous, dont les minima de pensions actuels dans les IEG pour les porter ainsi à 1100, 1300 et 1400 Euros mensuels.
     
  • Plus généralement, porter le minimum de pension au niveau du SMIC que nous revendiquons à 1700 € brut.
     
  • Mettre en place un système complémentaire de revalorisation des pensions indexé sur l’évolution du salaire moyen dans la branche des IEG

Des pensions indexées sur l’évolution du salaire moyen des IEG stopperaient les pertes de pouvoir d’achat que nous subissons depuis plus de 30 ans maintenant. Notre pouvoir d’achat connaîtrait un regain…

Cette revendication est juste à plusieurs titres :

Elle permet aux retraités de bénéficier naturellement des effets de croissance et de développement des activités énergétiques auxquelles ils ont contribué durant leurs carrières.

- Elle permet aussi aux pensionnés de consolider leur appartenance à la branche des IEG (octroyée structurellement par l’article 1 du Statut et donc le respect de cet article fondamental, aujourd’hui complètement bafoué !

Complémentairement à l’évolution des pensions, octroyée aujourd’hui au bon vouloir du gouvernement sur la base de l’évolution des prix, il s’agit de mettre en place un mécanisme d’ajustement, négocié dans la branche des IEG, et qui permet d’intégrer la notion de salaire moyen dans les IEG.

  • L’ajout de points coefficients et des échelons d’ancienneté 11 et 12, octroyés aux actifs en 2008 (au titre du respect de l’article 1 du statut, nous revendiquons leur application aux pensionnés)
     
  • L’application de la clause de revoyure 2008, que l’on nous doit toujours
     
  • Maintien du rythme trimestriel du versement des pensions
     
  • Le financement de la protection complémentaire santé des pensionnés, CAMIEG, CSMR, par les employeurs à niveau égal des actifs (là encore article 1 du Statut…)
     
  • Utiliser les excédants de gestion de la CAMIEG pour améliorer les prestations
     
  • Droit de vote pour les élections de CMCAS et de la CAMIEG aux pensionnés de réversion
     
  • Rétablissement de la demi-part fiscale pour les veuves, veufs, divorcés et séparés
     
  • Arrêt des exonérations de cotisations sociales pour les entreprises et élargissement de l’assiette de cotisation aux revenus du capital
     
  • Prise en compte de la campagne double pour les anciens combattants d’Afrique du Nord
     
  • Le rétablissement des assistants sociaux pour les actifs et retraités sur l’ensemble du territoire national
     
  • Engager rapidement, partout, les travaux pour faciliter l’accès des pensionnés aux SLVie...